Les Aïnous

Les Aïnous (appelés aussi Utaris) sont un peuple premier du nord du Japon. Leurs ancêtres ont migré d’Asie centrale vers Hokkaïdo 1000 ans avant les peuples de Wa qui sont les ancêtres des Japonais actuels, arrivés par l’île de Honshū (vraisemblablement depuis la Corée). Morphologiquement, les Aïnous ne ressemblent pas aux Japonais. Ils sont plus grands, leur carrure et pilosité sont plus affirmées, leur peau est plus claire, leur visage moins lisse et leurs yeux ne sont pas bridés. Actuellement, à l’instar des Amérindiens, ceux qui n’ont pas été assimilés par la communauté japonaise se retrouvent confinés dans des réserves. Les Aïnous assimilés souffrent de la discrimination (près de la moitié d’entre-eux en ont souffert) et ils vivent dans des conditions inférieures à la moyenne japonaise. Ils font aussi moins d’études. Le 6 juin 2008, le Parlement japonais a reconnu l’existence du peuple indigène Aïnou et a promis d’améliorer ses conditions de vie. La résolution, votée à l’unanimité par les élus des partis au pouvoir et de l’opposition, affirme pour la première fois que les Aïnous « sont un peuple indigène avec sa propre langue, religion et culture ».

Le peuple des Aïnous