1998. Akira Kurosawa, le maître du cinéma japonais décède à l’âge de 88 ans, quelques semaines seulement avant le début du tournage de son dernier film. Son équipe décide cependant de tourner le film afin de terminer son travail et lui rendre ainsi un dernier hommage ; c’est Takashi Koizumi, l’assistant-réalisateur de Kurosawa depuis 25 ans, qui se charge de la réalisation, étant a priori le plus à même de respecter la vision du cinéaste disparu. Quand la simplicité se pare d’une humble beauté… Quelques mots qui traduisent avec finesse le sentiment d’humanité qui ressort de l’oeuvre posthume d’Akira Kurosawa : Après la pluie.

Après la pluie – 1ère partie