Archives pour la catégorie Cinéma

Voyage à Tokyo (le film)

Voyage à Tokyo (Tōkyō monogatari, littéralement : Contes de Tokyo) est un film japonais réalisé par Yasujiro Ozu, sorti en 1953. Il raconte l’histoire d’un couple de retraités, qui viennent à Tokyo visiter leurs enfants, mais qui découvrent que ceux-ci sont trop absorbés dans leur quotidien pour leur consacrer beaucoup d’attention. Ozu utilise cette histoire pour décrire le début de la désintégration du système familial japonais. C’est le film qui fit découvrir Ozu en France, à sa sortie en 1978. Auparavant, Ozu était quasi inconnu en Europe, sauf de quelques critiques anglo-saxons. Voyage à Tokyo figure dans plusieurs palmarès des plus grands films de tous les temps. (Note : La vidéo support de cet article ayant été désactivée, elle a été remplacée par un montage de films d‘Ozu … Un peu de poésie ne nuit pas)

Courte traversée en train dans l’univers d’Ozu intitulée : « Rien. Images du monde flottant chez Ozu ».

Toshio Hirano

On peut être un occidental intéressé par la culture japonaise et on peut être japonais passionné de musique américaine, de bluegrass et de country music. Le documentaire d’Oscar Bucher retrace l’itinéraire singulier de Toshio Hirano depuis Tokyo jusqu’à San Francisco en passant par le Tennessee et le Texas. L’histoire d’un homme sincère poursuivant son rêve depuis plus de 40 ans.

Bande annonce de Waiting for a train – The Toshio Hirano story

Yakuza (le film)

Yakuza (The Yakuza) est un film dramatique de 1975, écrit par Leonard Schrader, Paul Schrader et Robert Towne et dirigé par Sydney Pollack. Yakuza dépeint le désarroi des valeurs japonaises traditionnelles durant la période de transition allant de l’occupation américaine au succès économique du début des années 1970. L’histoire s’articule autour des concepts de l’endettement et l’engagement, de la fidélité à la famille et des amis, et du sacrifice. Les valeurs orientales et occidentales y sont contrastées, une opposition apparaît entre les valeurs traditionnelles japonaises, opposées au Japon occidentalisé et moderne. Les rôles principaux sont interprétés par Robert Mitchum et Ken Takakura. Ce film est devenu culte, et a influencé des films contemporains tels que Black Rain (1989), Aniki, mon frère (2001), Kill Bill (2004), Into the Sun (2005) et Blade Runner (1982).

http://www.youtube.com/watch?v=cX6oYRvAskw&feature=related

Yakuza – 1975

The taste of tea

The taste of tea ou Le Goût du thé est un film japonais réalisé par Katsuhito Ishii, sorti en 2004. Les Haruno habitent une petite ville de montagne près de Tokyo. Sachiko, la cadette de huit ans, cherche à faire disparaître son double géant. Hajime, son frère, lycéen, vit son premier amour.
Yoshiko, la mère, décide de sortir de sa retraite pour faire un retour très remarqué dans le monde du film d’animation, sous le regard de son mari, Nobuo, qui pratique l’hypnose thérapeutique.
Quant au grand-père, ses excentricités inquiètent toute la famille.

The taste of tea – Katsuhito Ishii  (2004)

Après la pluie

Après la pluie (Ame agaru) est un film japonais réalisé en 1999 par Takashi Koizumi d’après un scénario écrit par Akira Kurosawa. L’histoire se déroule dans le Japon du XVIIIème siècle. Alors qu’une terrible tempête fait déborder la rivière, de nombreux voyageurs sont bloqués dans une auberge isolée. Parmi ces voyageurs se trouve un samouraï sans maître (rõnin) du nom d’Ihei Misawa, accompagné de sa femme Tayo. Ihei, qui excelle dans l’art du sabre (iaijutsu et kenjutsu) décide de participer à des duels primés, afin de gagner de l’argent et de la nourriture avec lesquels il espère pouvoir distraire un instant la tourmente de ses compagnons d’infortune.

Duels au boken

Arrietty la chapardeuse

Arrietty, la chapardeuse (Karigurashi no Arrietty, littéralement « Arrietty qui vit en se faisant prêter des choses ») est un film d’animation japonais du Studio Ghibli. Il est réalisé par Hiromasa Yonebayashi, sur un scénario de Hayao Miyazaki. L’histoire s’inspire librement d’un roman de fantasy pour la jeunesse, Les Chapardeurs (The Borrowers), de Mary Norton. Le film est sorti en France le 12 janvier 2011. La bande originale du film a été composée par la harpiste bretonne, Cécile Corbel.

http://www.youtube.com/watch?v=-5pf92CLTqM&feature=related

Arrietty la chapardeuse

Nagisa Oshima

Nagisa Ōshima (né le 3 mars 1932 à Kyoto) est un cinéaste japonais. Beaucoup de ses films font scandale au Japon ou en Europe, par leur aspect politique (Nuit et brouillard du Japon, Furyo) ou transgressif (L’Empire des sens).

Tabou ou Gohatto , sorti en 1999 traite de la vie dans une milice de samouraïs, à la fin du XIXème siècle et plus précisément, de la question de l’homosexualité dans le milieu relativement fermé de cette académie.

Gohatto – Nagisa Oshima  (1999)